Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 23:20
Le 31 mars 2016, le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne, également président du groupe Front de Gauche à l'Assemblée Nationale, a demandé le retrait sans condition du projet de loi Travail.

Le 31 mars 2016, le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne, également président du groupe Front de Gauche à l'Assemblée Nationale, a demandé le retrait sans condition du projet de loi Travail.

Jeudi matin, il avait choisi de ne pas marcher mais d’haranguer. A Clermont-Ferrand, les 7 000 manifestants [entre 20 et 30000, Ndlr] ont pu l’entendre répéter sans relâche son opposition totale au projet de loi Travail. André Chassaigne, le micro dans une main et ses convictions dans l’autre, n’avait pas de mots assez durs pour dire tout le mal qu’il pense de cette réforme portée par Myriam El Khomri. « On ne peut pas admettre qu’on dise que l’intelligence, le progrès, c’est ceux qui veulent tout casser », hurle [déclame, n'exagérons pas ! Ndlr] le chef de file du groupe communiste à l’Assemblée Nationale.
 

 

Et ce soir, une réunion publique à Lempdes sur le décryptage de la loi travail avec le député André Chassaigne et son suppléant Eric Dubourgnoux, où près d'une centaine de personnes ont pu débattre et échanger sur les suites à donner à ce formidable mouvement social !

André Chassaigne (PCF) : « Ce gouvernement a abandonné ses fondamentaux qui devraient être les valeurs de la gauche »

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Société
commenter cet article

commentaires