Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 22:49
Résultats des élections législatives 2017 à Lempdes

Elections législatives - Lempdes - 1er Tour

5ème Circonscription - Lempdes - 1er tour
 Voix%
Inscrits6427 
Votants318549,56 %
Abstention324250,44 %
Nuls321 %
Blancs130,4 %
Exprimés314098,6 %
1 - Mme Sara PERRET3049,68 %
2 - Mme Jeannine LAUBRETON280,89 %
3 - M. Gérard BETENFELD40913,03 %
4 - M. Jérémy PREVOST662,10 %
5 - M. Sébastien GARDETTE110235,10 %
6 - M. Jérôme JAYET31610,06 %
7 - M. Mikaël MONTAGNON501,59 %
8 - Mme Claire LESPAGNOL601,91 %
9 - Mme Florence DINOUARD280,89 %
10 - Mme Myriam FOUGERE2096,66 %
11 - M. André CHASSAIGNE55017,52 %
12 - Mme Gabrielle CAPRON180,45 %

 

Elections législatives - Lempdes - 2nd Tour

5ème circonscription - 2nd Tour - Lempdes
 Voix%
Inscrits6427 
Votants291445,34 %
Abstentions351354,06 %
Nuls441,51 %
Blancs1003,4 %
Exprimés277095,1 %
1 - M. Sébastien GARDETTE121743,94 %
2 - M. André CHASSAIGNE155356,06 %

 

Commentaires :

  • Un énorme taux d'abstention qui montre l'essoufflement de la 5ème République, et l'urgence de passer à une 6ème République qui redonne le pouvoir au Peuple en instaurant notamment la proportionnelle dans les élections.
  • On notera la forte progression des voix  pour André Chassaigne (plus 1003 voix entre les deux tours).
  • Enfin les électrices et électeurs de Lempdes comme celles et ceux de la 5ème circonscription ne se sont pas trompés en choisissant celui que le magazine "Capital" a désigné comme le meilleur député de l'Assemblée Nationale pour la législature qui vient de s'achever. Voir l'article du magazine en question ci-dessous.
Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Elections Politique
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 18:51
Photo : Bertrand Guyot/AFP  Pour le député PCF André Chassaigne, président du groupe GDR, le projet de Macron n’est « pas compatible avec une démocratie réelle. »

Photo : Bertrand Guyot/AFP Pour le député PCF André Chassaigne, président du groupe GDR, le projet de Macron n’est « pas compatible avec une démocratie réelle. »

Entretien réalisé par Aurélien Soucheyre - Vendredi, 19 Mai, 2017 - L'Humanité

 

 

Quel objectif politique vise Emmanuel Macron avec son projet de réforme du Parlement ?

 

André Chassaigne Les annonces faites par le président lors de la campagne sont particulièrement inquiétantes pour notre démocratie. La réforme du droit du travail par ordonnances dès les premiers jours de la session parlementaire témoigne de son ambition. Son projet vise à raccourcir le processus parlementaire et à éviter les navettes qu’il considère comme une perte de temps. Sous couvert de rapidité, il s’agit de permettre au gouvernement de s’emparer du pouvoir législatif. Les parlementaires doivent, selon lui, être réduits à une fonction de contrôle pour mieux les empêcher de légiférer. Cette mise au pas du pouvoir législatif au profit du pouvoir exécutif n’est pas compatible avec une démocratie réelle. Les membres du gouvernement sont désignés selon le bon vouloir du prince. Quel mandat leur a confié le peuple ? Quelle légitimité ont-ils pour élaborer la loi ?

 

Que vise la suppression d’un tiers des députés ?

 

André Chassaigne Je ne pense pas que la réduction du nombre de députés et de sénateurs garantirait, à elle seule, plus d’efficacité. Je le pense d’autant moins que la réforme globale de Macron vise à confisquer le pouvoir législatif aux parlementaires. L’efficacité à laquelle aspirent nos concitoyens se situe plutôt dans la garantie de voir leurs intérêts représentés. C’est pour cela qu’il convient d’instaurer la proportionnelle intégrale aux élections législatives – et à toutes les élections d’ailleurs. L’endogamie, cet entre-soi qui règne au sommet de l’État et au Parlement, n’est pas un gage d’efficacité et de transparence. Je considère qu’une meilleure représentation de nos concitoyens passe aussi par une véritable revalorisation du rôle du Parlement.

 

Que pensez-vous de la suppression des amendements rejetés en commission ?

 

André Chassaigne Cela n’a pas de sens. Le débat ne peut nuire à la qualité du travail parlementaire, bien au contraire. Le dépôt, en séance, d’un amendement rejeté en commission est d’autant plus opportun qu’il permet de répondre aux objections qui lui ont été présentées et ont abouti à son rejet. Il faut, en outre, rappeler que seuls les députés membres d’une commission peuvent voter sur les amendements présentés en commission. Cette mesure, si elle était décidée, reviendrait à interdire à l’ensemble des parlementaires de prendre part à l’élaboration de la loi ! Un député ne serait législateur que sur un domaine précis. Mais a-t-il été désigné par les électeurs pour ne traiter que d’un sujet ? Non, le député est le représentant de ses électeurs pour l’ensemble des affaires de la cité.

 

Quel est l’enjeu des législatives, pour les députés PCF, combatifs sous Hollande ?

 

André Chassaigne Face à un président de la République déterminé à appliquer un programme rétrograde sous l’apparence de la nouveauté, il est plus que jamais nécessaire de faire converger dans leur diversité les projets antilibéraux et de transformation de la société. Les députés communistes ont vocation à jouer un rôle moteur dans cette reconstruction attendue de la gauche, à créer des passerelles, à faciliter le dialogue et l’élaboration de stratégies communes, dans le respect de l’identité de chacun. Faire reculer les dogmes libéraux et le pouvoir de la finance sera au cœur du combat de la gauche et c’est pourquoi nous avons l’obligation, la lourde responsabilité de fédérer et d’unir nos forces.

Aurélien Soucheyre

 

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Politique Elections
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 17:42
 L’été, ça n’est pas fait pour casser le code du travail ! Non aux ordonnances Macron !

L’été, ça n’est pas fait pour casser le code du travail ! Non aux ordonnances Macron !

Du 1er au 8 juin, le PCF appelle tous les candidats et toutes les candidates, leurs soutiens, à prendre dans toute la France des initiatives publiques, spectaculaires et médiatiques, pour crever le mur du silence autour de la gravité de la réforme du code du travail, lors d’une semaine nationale d’action.

Durant la période législative, il appelle à faire élire le maximum de député-e-s qui s’engagent à refuser ces ordonnances. Il faut valoriser ces candidat-e-s, le fait qu’ils sont issus du peuple et représentent le monde du travail, qu’ils agiront en toutes circonstances tout au long du quinquennat pour défendre et promouvoir les droits des travailleurs, en commençant par combattre cette réforme que veut imposer Emmanuel Macron. Ces initiatives seront les premières d’une campagne estivale d’ampleur pour mettre en échec le coup de force du gouvernement.

Le thème de la campagne : « L’été, ça n’est pas fait pour casser le code du travail ! Non aux ordonnances Macron ». Avec ce mot d’ordre, le PCF veut mettre en débat un choix de société : ou l’asservissement au travail et à la précarité à vie, ou une vie digne faite d’un travail reconnu, correctement payé avec un bon salaire, permettant le droit au repos pour tous. Il s’agit de reprendre contact avec toutes les personnes rencontrées lors des mobilisations de l’an dernier contre la loi El-Khomri, les signataires des pétitions, les membres et participants aux groupes ou événements Facebook créés à cette occasion, reprendre contact et informer les syndicalistes du lancement de cette campagne.

L’objectif : être mobilisés partout sur les places des villes, au milieu de nos cités et de nos quartiers, comme sur les plages et les aires de loisirs, pour appeler à mettre en échec les ordonnances Macron !

Campagne nationale contre la réforme du code du travail  Du 1er  au 8 juin : une semaine nationale d’action !
Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Politique Elections
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 21:17

Au sommaire de l'édition du vendredi 2 juin:

  • la victoire des prisonniers politiques palestiniens ;
  • Trump qui affiche son mépris pour la planète ;
  • les dénonciations calomnieuses du FN concernant les assistants parlementaires européens ;
  • réduire le chômage au prix de la précarité ? ;
  • quand l’état d'urgence met en péril le droit de manifester ;
  • les lobbies contre la santé ;
  • le droit aux vacances.
Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Politique
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 15:17
Invitation !

Les communistes de Lempdes vous invitent à une

rencontre avec André Chassaigne et Éric Dubourgnoux

Lundi 29 mai à 20 h 30

Salle de l'Agora (rue de la réserve)

A Lempdes

 

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Elections Politique
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 19:19

Jean-Luc Mélenchon a de bonnes lectures.

Il lit Communistes.

Invité de Bourdin sur BFM, le 10 mai dernier, il a montré notre journal (un numéro de janvier). Merci. Même si on peut trouver qu’il a lu de travers l’article incriminé, sortant une phrase de son contexte.

Pas question de négocier une entrée du PCF dans FI, disait en substance l’article. Jean-Luc Mélenchon nous fait dire que jamais, le PCF ne discutera avec FI.

Balivernes. En fait, quand il s’agit des communistes, Jean-Luc Mélenchon a une drôle de façon de communiquer.

Il déforme.

Ou il menace.

Ainsi on nous signale qu’il fait circuler dans ses réseaux l’échange de messages personnels qu’il a eus avec Pierre Laurent début mai où l’on peut notamment lire ceci : « Vous (les communistes) êtes la mort et le néant. […] Je décide de la rupture. »

Bonjour le dialogue.

Jean-Luc Mélenchon a du vocabulaire, comme on dit, c’est connu. Pourtant il y a des mots dont il ignore le sens.

Il confond par exemple allié et couché !

DÉFORMATION et menace !
Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Politique Billet d'humeur
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 23:13
UN GOUVERNEMENT LIBÉRAL : de combat !
UN GOUVERNEMENT LIBÉRAL : de combat !

L’ensemble des affaires économiques de la France est confié aux hommes de droite, confirmant le virage austéritaire [virage ou continuité ? Ndlr] et libéral de Macron.

La nomination d’un Premier ministre de droite avait annoncé la couleur, le tableau se complète avec Bruno Le Maire et Gérard Darmanin, qui prennent directement en main le budget et l’économie.

La nomination de l’ancien ministre de la Défense Jean-Yves le Drian aux affaires étrangères en duo avec Marielle de Sarnez aux affaires européennes et surtout avec Sylvie Goulard, ministre des Armées, laisse présager l’accentuation de la dérive militaire de notre politique internationale et la perte accrue de notre indépendance militaire au profit de la Défense euro¬péenne.

Les nominations sans surprise de Gérard Collomb et François Bayrou confirment qu’on est à des années-lumière du renouvellement de la politique.

Dans ces conditions, nous pouvons nous demander dans quelle galère s’est embarqué Nicolas Hulot, nommé ministre d’État à la Transition écologique et solidaire ?

Les Français sont prévenus, ils auront face à eux un gouvernement libéral de combat. Les 11 et 18 juin, ils peuvent empêcher qu’il ait les mains libres en votant pour une autre majorité, et les candidat-es présentés et soutenus par le PCF/Front de gauche !

UN GOUVERNEMENT LIBÉRAL : de combat !
Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Elections Politique
commenter cet article
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 22:23
Macron : gouverner par ordonnances dès le mois de juillet !

Macron : gouverner par ordonnances dès le mois de juillet !

« Je quitte la responsabilité qui est la mienne en homme de gauche », a déclaré, fanfaron, Bernard Cazeneuve au moment de la passation de pouvoir avec Édouard Philippe. Lequel clarifiait aussitôt les choses : « Je suis un homme de droite », a répliqué le nouvel hôte de Matignon, promettant ensuite d’être « conquérant ». Conquérant pour sa famille politique ou pour le gouvernement dont il prend les rênes, avec pour charge de le constituer ?

Le président du Modem, François Bayrou, s’est dit « très heureux » que la nomination d’Édouard Philippe tienne une promesse de « recomposition ». Des élus LR et UDI, dont des juppéistes, ont jugé que leurs familles politiques « doivent répondre à la main tendue » par Emmanuel Macron.

Le Premier ministre va devoir aussi mener la bataille des législatives pour donner au président Macron une majorité parlementaire. Ses contours se dessinent sur le papier, allant de socialistes convertis à des élus LR se considérant libéraux avant toute autre étiquette. Vont-ils se retrouver dans l’Assemblée élue le 18 juin ? Rien n’est encore écrit. Avec la nomination d’Édouard Philippe, député-maire Les Républicains du Havre, comme Premier ministre, la présidence Macron prend sa véritable tournure : ni de gauche, ni de gauche. Et il confirme l’option libérale.

Le tintamarre sur le renouveau cache de vieilles recettes du libéralisme. Chacun sait donc maintenant à quoi s’en tenir : la majorité parlementaire que le président réclame aux Français lors des élections législatives serait faite pour donner au gouvernement les mains libres et engager dès l’été le laminage du Code du travail, des dépenses et des services publics, des budgets des collectivités locales.

Les travailleurs ont tout à perdre à donner ce blanc-seing au nouveau gouvernement.

Ils ont au contraire besoin du plus grand nombre possible de députés issus des forces de gauche qui refusent la dérive libérale et autoritaire, et parmi eux de beaucoup de députés communistes et Front de gauche, pour rendre les batailles à venir au Parlement et les nouvelles politiques solides et durables.

Besoin de beaucoup de députés communistes !
Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Politique Billet d'humeur
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 20:01

Au sommaire de l'édition du vendredi 19 mai, Patrick Le Hyaric réagit aux sujets suivants : un nouveau gouvernement très à droite ; la plage de la Baule sous la coupe de Véolia ; GM&S Industry menacé de liquidation, Macron à Berlin ; les accords commerciaux européens soumis à la validation des parlements nationaux et le festival Aubercail.

 

(Vidéo un peu longue mais fort intéressante pour comprendre l'actualité de la semaine. Ndlr)

 

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Politique Société
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 21:20

Voici l'analyse intelligente et toujours aussi pertinente de Natacha Polony suite à la nomination "d'Edouard Macron" au poste de Premier Ministre... [Même si nous ne partageons pas souvent (voire rarement) les options de Natacha Polony. L'analyse mérite d'être écoutée. Ndlr]

Emmanuel Macron nomme son clone à Matignon...
Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Elections Billet d'humeur
commenter cet article