Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 19:36

L’événement qui vient de se produire aux Etats-Unis est une déflagration historique qui pose en termes nouveaux le combat politique. Le temps doit être pris pour en analyser avec sérieux tous les aspects. Le vote des citoyens américains va avoir des répercussions sur l’ensemble de la planète. Il en a d’ores et déjà en France et en Europe. Il appelle sans aucun doute de nouveaux bouleversements ici comme ailleurs.

Il ne s’agit en aucun cas d’un coup de tonnerre dans un ciel serein. Depuis des années pointe avec vigueur la défiance envers un système mediatico-politique arrogant, péremptoire et dominateur. Les responsables politiques se sont dessaisis de leur responsabilité pour léguer les manettes à Wall-Street.

Au nom d’une « gouvernance » néolibérale, les souverainetés populaires sont bafouées, ouvrant la voie aux pires démagogues. Les partisans de la fin de l’Histoire qui ont cru pouvoir conserver leur privilèges en enterrant les idéaux d’émancipation se font rattraper par la colère populaire.

Elle est aujourd’hui drainée par les courants les plus réactionnaires, armés d’un populisme démagogique extrêmement dangereux qui, sur fond de montée des nationalismes, conduit à un nouvel « autoritarisme étatique ».

Les classes populaires pensent pouvoir y trouver écoute et protection, alors que cette droite extrémisée ne fera que  développer les inégalités et les divisions religieuses ou raciales. 

La percée électorale des droites extrêmes et de l’extrême droite en Europe, le vote des britanniques pour la sortie de l’Union européenne sont autant de symptômes de cette faillite généralisée des démocraties occidentales qui ont prêté allégeance au capital financiarisé. 

Le train de l’Histoire fonce  grande vitesse, écrasant sur sa route les promoteurs de la prétendue « mondialisation heureuse » et du « libre-échangisme » ultralibéral. 

L’Histoire est faite par les hommes et les femmes, aussi méprisés, dépréciés, abandonnés, soient ils et non par quelques technocrates ou idéologues. Les démagogues récoltent sans peine les fruits pourris du capitalisme charriant le chômage,  la précarité et  l’insécurité de vie.

Cette situation nouvelle pose avec une extrême urgence et gravité la construction d’une perspective d’émancipation, humaine, sociale, écologique, égalitaire et internationaliste. Celle là même qu’a tenté, avec courage  dans le contexte des Etats-Unis, de construire Bernie Sanders lors des primaires du Parti démocrate. 

Travailler à l’unité populaire, réinvestir la question de classe pour fédérer et rassembler tous ceux qui subissent les logiques du capital financiarisé, redonner fierté et espoir à toutes celles et ceux qui n’ont que leur travail – ou celles et ceux qui en sont privés - ou leur retraite pour vivre et les réinscrire dans une démarche collective pour la défense des intérêts populaires : la paix, l’égalité, la liberté. Voilà des axes pour abattre la pieuvre démagogue, réactionnaire et raciste qui enlace de ses tentacules des fractions toujours plus importantes des peuples du monde.

 

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château
commenter cet article

commentaires