Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 16:39
#13 novembre. Vos chansons pour résister, pour vivre !

Laurence Mauriaucourt et Enzo Mayeko - Jeudi, 10 Novembre, 2016 - Humanite.fr

Quelques heures après les attentats du 13 novembre 2015, des jeunes ont pris la parole en chansons sur internet. Une playlist pleine d’humanité.

« Puisque je ne sais faire rien d’autre qu'écrire et chanter des petites chansons, et que cela mais venu comme une pulsion, j’ai écrit cette hommage, peut être mal-adroitement peut être impudique, mais sincère. pour que jamais on oublie nos disparus, pour ne jamais oublier l’horreur qu’ils ont vécu. n’oublions pas de vivre en leurs mémoire. » Le 17 novembre 2015, Saka publie une vidéo sur Youtube. Une chanson. Sa chanson. Des mots pour dire l’horreur, l’espoir. Et comme lui, dans les heures qui ont suivi l’effroyable attentat perpétré au Bataclan, toute une jeunesse a choisi de créer pour résister.

 

Remarque : Les textes qui suivent ont été écrits par les jeunes et nous ne nous sommes pas autorisés à en corriger l'orthographe ! [Ndlr]

 

 

Certaines sont passées inaperçues, d’autres ont été plus largement partagées. L’Humanité a compilé quelques-unes de ces œuvres  nécessaires. Aucune n’a fait l’objet d’une quelconque monétisation. 

« A la mémoire de Marion, de sa sœur Anna, et de tous les autres, tombés le vendredi 13 novembre 2015 sous les balles d'enfants paumés qui souhaitaient commettre un attentat. Ils n'ont commis qu'une série de crimes. », écrit  Ka ru, qui s’est mis au piano pour interpréter son texte, dont l’intensité n’a pas échappé aux internautes. 

Arlekin a choisi d’imaginer une petite mise en scène pour illustrer la chanson où il interpelle directement ce Dieu qui laisserait donc donner la mort en son nom sur fond de drapeau tricolore. « Pourquoi tu laisses couler tout ce sans, sur des êtres innocents… ». Un internaute semble reprocher à Arlekin d’apparaître à l’image. « Je m'affiche parce que c'est moi qui la chante et pour montrer ma peine aussi je vois pas le rapport avec profiter de quoi que se soit, si tu n'aimes pas les paroles navré pourtant j'y es mis tout mon cœur ». 

Autre engagement face à l’œil de la caméra : « Je m’appelle Lucie, j’ai 18 ans, j’habite à Clermont-Ferrand ». La jeune fille met en ligne paroles et musique dès le 14 novembre 2015  « une composition personnelle, réalisée après les terribles événements du vendredi 13 novembre ». « J'ai voulu, à ma manière avec ma guitare, apporter mon soutien à toutes les victimes », explique-t-elle.

Sous le pseudo de Guitar & Glitters, à 22 ans, elle apprend la guitare. Elle reprend des chansons. Le 18 novembre 2015, elle écrit : « Je voulais faire la cover d'"Hiro" de Soprano depuis déjà un bon moment. Et puis il y a eu les attentats du 13 novembre, les larmes, la douleur, l'incompréhension, la peur... J'ai voulu prendre mon stylo pour actualiser sa chanson... » Son texte à la première personne donne une envergure historique et internationale à l’attentat.

Et puis, il y a l’hommage chanté aux victimes des attentats du vendredi 13 novembre 2015 et de janvier 2015, signé d’André Joy. Un texte original, mis en musique grâce à une reprise de la partie instrumentale de la chanson d’Adèle, « Hello ». Une webcam immortalise l’adolescente assise sur le lit de sa chambre. Une voix. Touchante. « Nous n’avons qu’une seule vie, il faut la préserver »…

Créer, dire, mettre des mots sur les émotions et les partager, c’est résister. Trois jeunes élèves du collège des Maillettes de Moissy-Cramayel (77) ont écrit les paroles de ce qu'elles ont ressenti à l'issu des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et les interprètent. La chanson s’intitule « Debout ». Leçon d’espoir.

«  Il n’existe qu’une race, celle qu’on se met »… C’est l’une des réponses que Renaud Druel donne dans sa chanson intitulée « Dis-moi papa ». Un freestyle attachant pour se demander « pourquoi il n’y a pas que des gentils ».

« Le monde part en sucette », sous le pseudo de Gaby El Gringo, cet « ado à la guitare » libère quelques accords et installe un texte aussi accusateur  que rassembleur avec des tremolos orientaux. Une vraie voix à découvrir.

C’est sous le pseudo de Crew PS4, qu’un jeune gamer a livré lui aussi son hommage aux victimes, sur des images de jeux vidéos filmées par lui. Dès le 14 novembre 2015, le jeune garçon slame un texte dont il est l’auteur. 

Toutes ces chansons publiées sous pseudo ont libéré l’expression de leurs auteurs, de leur auditoire et celle de proches des victimes qui ont posté des messages sur les chaînes Youtube, comme celui-ci :. « ma meilleure amie est décédée au concert du Bataclan, et je vais devoir vivre avec ça toute ma vie, car, si je ne lui avais pas payé son entrée pour le concert elle serait tjs là avec moi .... pour son kdo d'anniversaire je lui ai offerte sa mort.... la vie sans elle est tellement vide, je n'arrive toujours pas à faire le deuil, je ss culpabilisée au plus au palier qui puisse exister ... je n'peux pas ... ».

De nombreux concerts avaient été annulés à Paris dans les jours qui ont suivi l’attentat, par mesure de sécurité ou parce que les artistes avaient renoncé à jouer compte-tenu des circonstances. Si de nombreux hommages ont été rendus en France et dans le monde par des artistes reconnus (Madonna, Louane et Ibrahim Maalouf, U2…), il est possible de retrouver sur la toile celui du pianiste anonyme, qui avait déplacé un piano à queue jusque devant le Bataclan le samedi 14 novembre 2015 pour jouer « Imagine » de John Lennon.

Toutes ces chansons et d’autres, sont à retrouver dans la playlist de l’Humanité.fr intitulée « #13 novembre. Vos chansons pour résister, pour vivre. »

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Société
commenter cet article

commentaires