Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 21:28
FABRICE COFFRINI / AFP

FABRICE COFFRINI / AFP

Par Patrick Apel-Muller -Lundi, 25 Janvier, 2016 - L'Humanité
 
 

« Davos applaudit donc aux moulinets de son capitaine Fracasse, dans lequel se reconnaît si bien cet aréopage d’oligarques. »

Pavane au-dessus d’un volcan !

La ménagerie de la finance mondiale a célébré le nouveau venu. Tout ce que la planète compte de ­prédateurs industriels et de spéculateurs voraces s’entiche de ce banquier-ministre qui veut détruire la gauche en lui inoculant des doses massives de libéralisme. ­

Emmanuel Macron rayonne dans cet environnement choisi, cette enclave enneigée de Davos, isolée du monde par des légions d’agents de sécurité.

Aucun risque d’y rencontrer un syndicaliste de Goodyear susceptible de lui dire son fait. Ici, le facteur humain n’est qu’une variable d’ajustement dans la quête du Graal, l’argent. Et notre ministre se vit là en Petit Prince, demandant à tous : « Dessinez-moi un patron. » Alors, rien ne le retient de démolir les 35 heures et de renouer avec le vieux mot d’ordre du capital, l’exploitation à durée illimitée.

Pour ce faire, il préfère l’anglais. C’est chic et son escouade de communicants lui a conseillé d’éviter d’être entendu par tous les salariés français. Un discours en anglais, ça ne se retransmet guère sur des antennes françaises. À peu de frais, le voilà sacré roi de la transgression. Il ne risque rien : il n’a que résumé l’addition des mesures que le président de la République a énoncées.

Davos applaudit donc aux moulinets de son capitaine Fracasse, dans lequel se reconnaît si bien cet aréopage d’oligarques.

Quelques esprits chagrins s’y inquiètent cependant à voix basse des risques d’un nouvel effondrement du système financier. Les échafaudages sur lesquels il repose sont trop virtuels, trop spéculatifs, trop gourmands de l’économie réelle.

À la fin de la semaine dernière, la Banque centrale européenne a fait le constat de l’échec de ses politiques pour combattre la déflation et annoncé un changement de ses choix monétaires pour mars.

Dans la station suisse, les participants n’en ont cure et savent que ce ne sont pas eux qui y perdront des plumes.

Au diable les oiseaux de mauvais augure, quand on peut admirer un paon faire la roue !

Pavane au-dessus d’un volcan !

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Société
commenter cet article

commentaires