Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 21:33
La liberté guidant le Peuple ! DR

La liberté guidant le Peuple ! DR

Droit du sol : de 1789 aux tentatives avortées de la droite

Jeudi, 24 Décembre, 2015 - L'Humanité

 

La déchéance de nationalité constitue une mise en cause du droit du sol et rompt avec un des principes fondamentaux de la République.

L’article 25 du Code civil stipule pour le moment que seuls les Français ayant acquis la nationalité peuvent être concernés par la déchéance de nationalité. Impossible si cette déchéance fait tomber l’individu dans un statut d’apatride. Après
la Révolution française, 
la Constitution de 1791 précise que « sont français les fils d’étrangers nés 
en France et qui vivent dans le royaume ». Un principe remis en cause par 
le gouvernement Balladur en 1993 avec l’adoption d’une loi les obligeant 
à rédiger une lettre de motivation pour obtenir 
la nationalité. Cinq ans plus tard, le gouvernement Jospin rectifie le tir. Nicolas Sarkozy, dans son discours de Grenoble de juillet 2010, réclame la déchéance pour 
les assassins de policiers 
et de gendarmes. 
Une disposition votée dans la foulée à l’Assemblée… mais retirée en mars 2011.

Droit du sol : de 1789 aux tentatives avortées de la droite - Un attentat contre la République !

Un attentat contre la République

Patrick le Hyaric - Jeudi, 24 Décembre, 2015 - L'Humanité

 

« En s’attaquant au droit du sol et à la nationalité, le pouvoir exécutif vient de basculer dans le déshonneur. »

 

C’est tout l’inverse du programme présenté aux Français par le candidat François Hollande.

Aux choix sécuritaires extrêmement inquiétants pour les libertés individuelles et collectives symbolisés par l’inscription de l’état d’urgence dans la Constitution s’ajoute donc l’infamie d’une mesure racialiste et identitaire qui balafre le visage de la République laïque et universelle.

En inscrivant dans la Constitution la possibilité de déchoir de leur nationalité les binationaux, le président et son premier ministre viennent de créer deux catégories de citoyens. Au-delà du caractère ridiculement inefficace de la mesure pour lutter contre le terrorisme, le symbole envoyé effraie.

Qui peut croire qu’un terroriste puisse craindre d’être déchu de la nationalité française ? C’est avoir peu confiance en notre République, sa police et sa justice que d’envoyer dans un pays tiers un terroriste ou présumé tel au lieu de l’incarcérer dans notre pays.

Le gouvernement a donc décidé de placer les idées et propositions de la droite extrême et de l’extrême droite au cœur du débat public et de leur donner corps dans les principes constitutionnels. Ils accélèrent ainsi leur ascension à quelques encablures des élections législatives et présidentielle. Il s’agit soit d’une minable manœuvre politicienne sur le dos des principes républicains pour conserver le pouvoir, soit d’un choix idéologique profond.

La situation est très inquiétante. La République, ses principes, ses valeurs, ne sont aujourd’hui plus défendus. François Hollande adresse une gifle à toutes celles et ceux qui l’ont porté à la tête de l’État. Nous pensons à cette France diverse et colorée aujourd’hui pointée du doigt par un gouvernement qui se dit de gauche.

Nous devons et devrons redoubler de solidarité avec les millions de Français ainsi stigmatisés en raison de leurs origines. C’est à la résistance morale et politique qu’il va désormais falloir s’atteler pour préserver la République des démons identitaires qui la consument à grand feu.

Droit du sol : de 1789 aux tentatives avortées de la droite - Un attentat contre la République !

 

Dans ce monde de brutes et de haines la rédaction du Blog a un peu de mal à vous souhaiter, sereinement, un bon Noël !

Droit du sol : de 1789 aux tentatives avortées de la droite - Un attentat contre la République !

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Société
commenter cet article

commentaires