Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 22:06

 

Hier, lundi 29 juin,  Pierre MIQUEL, André CHASSAIGNE, Eric DUBOURGNOUX et Cyril CINEUX ont rencontré les salariés des ACC et leur ont apporté tout leur soutien et appui à leurs revendications pour demander à l’Etat, à la SNCF et à la RATP de mesurer l’enjeu de la sauvegarde des emplois et des savoir-faire d’une telle PME. Vous trouverez ci-dessous la lettre ouverte adressée à Manuel VALLS, Emmanuel MACRON et Ségolène ROYAL. 

 

Cette lettre ouverte est accompagnée d'une pétition. Elle complète les interpellations de Laurence COHEN, sénatrice PCF, en direction de Messieurs Valls et Huchon (président du STIF) pour que les ACC obtiennent, dans le respect des règles encadrant les marchés de rénovation des matériels roulants, la rénovation de nouveaux matériels.

 

Signez la pétition et faites connaître cette initiative !

LETTRE OUVERTE A VALLS, MACRON ET ROYAL :

Pour l'avenir des ACC, signez la pétition en ligne !

 LETTRE OUVERTE  A Messieurs les ministres, Manuel VALLS et Emmanuel MACRON Madame La ministre, Ségolène ROYAL  L’entreprise ACC Ingénierie et Maintenance et leur savoir-faire unique en France sont à nouveau en difficulté.

LETTRE OUVERTE A Messieurs les ministres, Manuel VALLS et Emmanuel MACRON Madame La ministre, Ségolène ROYAL L’entreprise ACC Ingénierie et Maintenance et leur savoir-faire unique en France sont à nouveau en difficulté.

LETTRE OUVERTE

A Messieurs les ministres, Manuel VALLS et Emmanuel MACRON Madame La ministre, Ségolène ROYAL

L’entreprise ACC Ingénierie et Maintenance et leur savoir-faire unique en France sont à nouveau en difficulté.

Nous nous permettons d’attirer votre attention sur l’entreprise ACC Ingénierie et Maintenance (Atelier de Construction du Centre) située en plein cœur de Clermont-Fd. Aujourd’hui, lundi 29 Juin, les salariés des ACC se sont massivement mobilisés pour défendre leur avenir. Alors qu’une part non négligeable des salariés est touchée par du chômage partiel depuis plusieurs semaines, le carnet de commandes de l’entreprise reste désespérément vide. Symboliquement les salariés ont bloqué la rue de Pré la Reine avec la dernière rame de RER réhabilitée par les ACC. Pour nous, le gouvernement doit agir très rapidement pour ne pas brader un outil industriel de grande valeur qui emploie à l’heure actuelle pas moins de 320 salariés. Aux commandes de la SNCF et d’ Alstom, l’Etat possède les leviers pour intervenir sur les orientations ferroviaires notamment en ce qui concerne la maintenance. Alors que les enjeux économiques, énergétiques et environnementaux font apparaître la nécessité de développer le rail sur les futures décennies, ce serait un véritable non sens et un énorme gâchis de laisser partir en fumée l’outil industriel que représente les ACC. Alors que la situation du rail est des plus préoccupantes en Auvergne, la fermeture des ACC et la perte sèche de 320 emplois risquent de fragiliser gravement l’activité ferroviaire et le service public SNCF. La loi Macron et le rapport Duron en fragilisant considérablement l’offre de transport ferroviaire, en transférant des milliers de kms de lignes de transports express régional ferroviaire au transport routier, contribuent à la mise en péril de l’avenir économique des ACC et de notre territoire. En effet, ce dernier rapport couplé à la loi Macron, vise le cœur du réseau auvergnat : il préconise la fermeture de 5 des 6 lignes indispensables pour l’Auvergne : Montluçon-Bourges-Paris, Clermont-Ussel-Bordeaux, Lyon-Montluçon-Limoges-Bordeaux, Clermont-Béziers, Clermont-Nîmes. La grande majorité des liaisons verra au mieux une réduction importante des services et, au pire, une fermeture pure et simple comme cela est préconisé pour Clermont-Béziers, au détriment de l’avenir économique des territoires.

Le devenir des ACC de Clermont Ferrand est aussi lié à une politique de transport en Ile-de-France respectueuse des usagers du métro parisien et soucieuse d’une offre de qualité, alliant confort et sécurité, avec des rames qui nécessitent une rénovation urgente. Il est de la responsabilité de l’Etat de faire converger les intérêts de la population francilienne et le maintien d’une entreprise de maintenance du matériel forte de son savoir-faire.

Par la présente, nous vous demandons de mesurer l’enjeu de la sauvegarde des emplois et des savoir-faire d’une telle PME sur notre territoire.

Le transport ferroviaire étant l’une des solutions les plus économiques et écologiques pour répondre aux besoins de mobilité des populations, quelles solutions concrètes proposez-vous aux ACC et à ses 320 salariés ?

En vous remerciant de votre attention et de vos réponses, nous vous prions de croire, Madame et Messieurs les ministres, en l’expression de nos sincères salutations.

  • Pierre MIQUEL, Secrétaire départemental de la Fédération PCF du Puy-de-Dôme
  • André CHASSAIGNE, Député PCF du Puy-de-Dôme, président du groupe Front de Gauche à l’Assemblée nationale
  • Eric DUBOURGNOUX, Président du groupe Front de Gauche au Conseil régional d’Auvergne
  • Cyril CINEUX, Président du groupe communiste-Front de Gauche à Clermont-Communauté
  • Jean-Christophe CERVANTES, Président du groupe communiste-Front de Gauche à la mairie de Clermont-Ferrand

 

 SIGNEZ LA PETITION :

http://puy-de-dome.pcf.fr/Pour-l-avenir-des-ACC-signez-la.html


 

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Société
commenter cet article

commentaires