Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 18:48

Il bouge beaucoup, le camarade Fabius, ces jours-ci.

 

Il soliloque, il se met en colère, il menace, il piapiate, il se montre. Comme s’il voulait faire oublier son interminable silence durant le martyr de Gaza. Pourtant le mas­sacre, alors, a duré. Longtemps. Et les morts n’en finissaient plus de défiler : 100 morts, 500, 1000, mais le ministre était aux abonnés absents.  à 2000 morts (et 10 000 maisons explosés), Fabius a jugé que c’était le tarif, alors, il a dit que ça suffi­sait...

 

Peut-être répétait-il simplement ce que Washington venait d’annoncer, mais passons. Accordons à notre supplétif du Quai d’Orsay un bon mouvement.

 

En tout cas, nous voilà prévenus : si demain la crise repart à Gaza, Fabius a fixé le barème, la jauge. En dessous de 2000 morts, ne pas déranger le ministre.

 

PS : C’est vrai que le Quai était très occupé cet été. Il y avait notamment la promotion du dernier livre de Mme Clinton à organiser. Grosse sauterie au ministère avec tout le beau linge du coin. Hollande, pour ne pas être en reste, a reçu peu après la dame de l’Amérique, laquelle exhiba sur les escaliers de l’élysée son bouquin. Une première, commercialement parlant.

Le barème de Fabius

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château
commenter cet article

commentaires