Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 22:45
Recherches de convergences à gauche

Recherches de convergences à gauche

Les convergences se cherchent à gauche entre les mécontents de la politique d’austérité gouvernementale. À l’instar du colloque organisé à Paris par le club des Socialistes affligés. Symbole d’une gauche en rupture avec les desseins de l’exécutif, le think-tank créé par l’ancien député européen Liêm Hoang-Ngoc et le chercheur Philippe Marlière tente de jeter une passerelle entre le PS et le reste de la gauche. « Parce que la gauche est en danger », souligne Philippe Marlière, et parce que s’installe « une lecture nationaliste et ethnique des dominations sociales ». Car le constat est là que l’effondrement du Parti socialiste aux dernières élections n’a pas profité aux autres formations de gauche mais suscité une abstention massive et une forte poussée de l’extrême droite. Et, adossé à cette réalité, l’échec cuisant du gouvernement sur les questions structurantes comme l’emploi, le pouvoir d’achat, la fiscalité, l’éducation…

 

Autrement résumé, la gauche au pouvoir « mène une politique de droite ».

Au-delà du verdict, désormais partagé, proposer une alternative clairement identifiée à gauche suppose de convenir d’un contenu et d’une stratégie pour changer la donne. Car la situation est dorénavant évoquée en termes crus chez les socialistes, bien au-delà du cercle des Socialistes affligés. « Énervés », voire « ulcérés » semblerait d’ailleurs convenir davantage à leur état d’esprit, face à ce qu’ils considèrent comme un véritable hold-up sur le sens du vote des Français de 2012 et, au-delà, sur celui de leur engagement au PS et au sein de la gauche.

En témoignent les propos de Sylvain Mathieu, représentant de l’ensemble des courants de la gauche socialiste à la dernière élection du premier secrétaire du PS, le 15 avril dernier, où il a récolté 32,88 % des voix du Conseil national face à Jean-Christophe Cambadélis. « Tout le monde est déboussolé, voire désespéré, explique ce trentenaire, ex-secrétaire fédéral de la Nièvre, haut lieu du mitterrandisme. Depuis un an, on assiste à une parodie de démocratie au PS, comme sur le projet européen. » Même constat chez Caroline de Haas, militante féministe qui vient tout juste de rendre sa carte et ses responsabilités au PS dans une lettre retentissante. Elle accuse le président de la République et son gouvernement de « faire disparaître les fondamentaux de la gauche ». D’où cette rencontre, en direction des autres forces de gauche qu’ont décidé de faire les responsables des Socialistes affligés. Une première en termes d’affichage public s’agissant d’une initiative de membres ou sympathisants du PS, puisque ce sont les discussions en interne qui, jusqu’ici, prévalaient.

Dirigeants du Front de gauche, écologistes, socialistes ont accepté l’invitation pour s’atteler à la tâche explicitement formulée de « reconstruction de la gauche ». « Pour ceux qui pensent qu’on pourrait se contenter d’une construction tripartite (PS-UMP-FN) avec une seule force de gauche, en agitant le spectre du Front national, c’est une recette vouée à l’échec », prévient Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste. Pour lui, « il y a en France des forces disponibles pour reconstruire une alternative majoritaire de gauche, et le Front de gauche a conscience qu’il doit changer pour être l’un des animateurs de ce travail ».

Une tâche à mener avec tous les partenaires disponibles « sans préalable d’aucune sorte » !

Recherches de convergences à gauche

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Editos
commenter cet article

commentaires