Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 22:39
Photo d'une Iranienne ayant posté son portrait sans voile sur la page de l'opération Facebook "Moments furtifs de liberté des femmes iraniennes". © https://www.facebook.com/StealthyFreedom

Photo d'une Iranienne ayant posté son portrait sans voile sur la page de l'opération Facebook "Moments furtifs de liberté des femmes iraniennes". © https://www.facebook.com/StealthyFreedom

Front de gauche/Européennes :

Pour la contraception et l’avortement libres et gratuits partout en Europe !

[Et ailleurs dans le monde ! Ndlr]
 

Les candidats du Front de Front de gauche aux européennes ont rassemblé les mouvements féministes le 26 avril au siège du PCF à Paris dans le cadre des actions de solidarité menées à l’initiative du Parti de la gauche européenne (PGE) pour défendre ce droit des femmes au libre choix d’avoir ou non un enfant.

 

« Cette journée de solidarité avec les fem­mes européennes dont le droit à avoir un enfant au moment où elles le veulent est menacé est loccasion de réfléchir ensem­ble aux enjeux du féminisme à léchelle de la gauche européenne et de prendre la mesure du travail à accomplir par les futurs représentants des partis de la gau­che progressiste au parlement européen », précise Laurence Cohen, sénatrice du Val de Marne et responsable Droit des fem­mes/féminisme au PCF, qui coordonne les débats et affirme clairement : « Les listes du Front de gauche sont des listes féminis­tes car elles visent à transformer l’Europe pour qu’elle défende mieux l’égalité hom­mes/femmes. « Au fil des prises de paro­les, quand se sont succédé au micro des élu-e-s française et espagnoles, des mili­tant-e-s et des responsables d’associations féministes, le constat est sans appel : ce qui attaque en premier les droits des fem­mes en Europe, ce sont les politiques d’austérité qui ont des conséquences mortifè­res sur la santé des femmes et sur leurs conditions de vie.

 

En France, même si le droit à l’avortement libre et gratuit est inscrit dans la loi, dans la pratique, ce n’est pas toujours le cas. « Quand on passe de 1700 maternités en 1975 à 200 en 2012, ce sont aussi des cen­tres dIVG qui disparaissent et, quand on sait que le principal frein à l’accès à l’avortement est la distance géographique entre le domicile de la femme qui le demande et le lieu où il est pratiqué, on comprend qu’il faut agir politiquement pour lutter contre cette discrimination liée à l’isolement de certaines femmes », souli­gne une intervenante.

Quel avenir pour les femmes d'Europe et du monde de demain ?

Le député européen Patrick Le Hyaric a appelé à une forte mobilisation contre les politiques d’austérité qui entachent en tout premier lieu les conditions de vie des fem­mes, appelant à un large rassemblement des forces de gauches et des électeurs déçus par l’actuelle politique gouverne­mentale. Il a mis en garde contre la tenta­tion de se laisser  distraire par les partis opportunistes qui fleurissent à loccasion de ces élections européennes ou de céder aux sirènes de labstention, qui, comme il la souligné dans une juste colère ne font que renforcer le poids de la droite et lex­trême droite au grand bénéfice de celle qu’il fustige, sans la nommer, rappelant que la « dame de Montretout » (nom de l’hôtel particulier de la famille Le Pen à Saint-Cloud), à qui les médias offre une multitude de complaisantes tribunes, a toujours voté contre les droits des femmes au parlement européen. Il ne faut donc pas se tromper de bulletin de vote : « Seul le Front de gauche, en proposant une alterna­tive aux politiques d’austérité,  défend réellement les droits des femmes », a mar­telé le député, suscitant des applaudisse­ments nourris.

 

Terminant son intervention par quelques mots concernant la situation des femmes immigrées et soulignant les terribles diffi­cultés que rencontrent certaines d’entre elles a obtenir des papiers en règle malgré des années de présence en France, de travail et d’implication dans la vie cito­yenne de notre pays, Patrick Le Hyaric a montré que l’Europe qu’il défend au nom de la Gauche progressiste, à l’heure où d’une même voix tous les partis s’accor­dent pour en faire une forteresse ouverte seulement aux marchandises et aux capi­taux internationaux est celle, est bien plus hospitalière et place l’humain (et l’hu­maine) en son cœur.

Pour cela, il propose de mettre en place au niveau européen, une « clause de lEuropéenne la plus favo­risée », qui, fruit d’un important travail de recensement de leurs droits dans cha­que pays de l’Union, imposerait un vérita­ble nivellement par le haut des droits des femmes

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château
commenter cet article

commentaires