Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 23:39

Nous vous l'avions promis depuis deux jours, voici la première analyse de notre "expert local" Alain sur le scrutin de dimanche dernier. Bien sûr nous sommes toujours preneurs de vos commentaires !

Lempdes - 25 mai 2014 - élection européenne

Abstention et blancs et nuls : 59.37 %

  • Listes classées à droite : 57.33 % (FN 22.48 – UMP 17.64 – UDI Modem 11.73 – Dupont Aignan 4.04 – Nous Citoyens 1.03 – Europe citoyenne 0.42)
  • Listes classées à gauche : 39.16 % (PS 17.60– FG 8.50 – EELV 7.96 – Nouvelle Donne 3.58 – LO 1.52)
  • Listes non classées 3.50 % (alliance Ecolo indépendante 2.90 – Espéranto 0.23 – UPR 0.19 – Féministes 0.08 – Démocratie réelle 0.08 – Vote blanc 0.04)
  • Listes 0 % (8 listes ne recueillent aucun suffrage)

 

Comparatif 2009-2014

UMP -3.51, Modem UDI +2.53, PS -4.40, EELV -6.76, FG +0.48, LO -1.02, FN +18.35

 

Remarques :

  • Avec prés de 60 % d’abstention et de votes blancs ou nuls on assiste à un désaveu massif de l’offre politique en France mais aussi en Europe.

  • Effondrement de la gauche gouvernementale (PS et Europe écologie)

  • Chute de l’UMP et progression du Modem nouvellement associé à l’UDI.

  • Progression très limitée du Front de gauche.

  • Baisse de lutte ouvrière qui ne bénéficie pas de l’absence du NPA.

  • Progression spectaculaire mais attendue du FN.

Ces données locales s’inscrivent pleinement dans les résultats nationaux.

 

Quelques réflexions à chaud en attendant une analyse collective :

Alors qu’en 2005 le peuple français a rejeté le traité constitutionnel ce dernier lui a finalement été imposé par une majorité Droite/ PS au parlement (Le peuple a mal voté on va décider à sa place !) Comment s’étonner dans ces conditions que tant d’électeurs en viennent à bouder les urnes ? En même temps cette abstention est le symptôme d’une crise politique et montre le peu d’espoir de la population française dans une issue positive à la crise du capitalisme.

Aux antipodes des valeurs de gauche le projet du FN d’un capitalisme nationaliste, autoritaire, néoconservateur et xénophobe incarne de plus en plus une alternative au capitalisme néolibéral, financier et mondialisé. Plus qu’une expression de désarroi et de colère, le vote d’extrême droite devient la recherche d’une issue dans l’horizon bouché d’une Europe libérale où sociaux démocrates et conservateurs sont en cohérence permanente. Là est le vrai danger !

Il y a donc urgence à ce que la gauche alternative rende lisible une démarche capable d’offrir une issue au capitalisme. En proposant un Front de gauche dès 2007, le parti communiste avait en tête la création d’un pôle de rassemblement antilibéral, social et écologique susceptible d’ouvrir cette perspective. Ce pôle s’est élargi mais insuffisamment au regard des enjeux et notamment de la recomposition politique en cours avec d’un côté, une partie de la droite se rapprochant du FN et du côté social libéral, centristes et sociaux démocrates. C’est pourquoi tous ceux qui veulent inventer et construire une voie progressiste ont intérêt à se rencontrer et à s’unir.

 

 

Lempdes - 25 mai 2014 - élection européenne !

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Elections
commenter cet article

commentaires

steph 28/05/2014 06:52

Slt mes Camarades,

Bonne analyse, mais pas suffisante. En effet, la question à se poser c'est pourquoi le Fhaine récupère le vote ouvrier notamment et pas le FDG. Des erreurs politiques stratégiques sont la cause de cet échec. Le FN est lié à AUCUN parti, mm s'ils font des alliances au moment des seconds tours, mais en aucun cas le PCF, n'aurait du faire d'alliance avec les socialistes libéraux aux municipales pour commencer. Comment peu t'on critiquer ces malfaisants et dans le mm tps faire une espèce d'alliance alambiquer, avec des arguments qui le sont tout autant, rester une force indépendante des grand parti est la recette du FN, c'est long, c'est plus dur pour nos élu(es) mais sa paie la preuve. Il faut aussi une bonne fois pour toute rassembler les forces vives de la vrai gauche et ne plus en bouger, pas un coup on fait alliance avec le NPA, un coup non, les gens n'aiment pas qd la situation n'est pas lisible. Enfin, la question du leader au FDG est primordial, ne serait il pas temps d'en parler ? La dernière erreur en date reste la récupération politique sur kerviel, ce type mm repenti comme bcp qd on a les 2 pieds dedans, est un ex trader, qui le serait tjs s'il n'avait pas commis une erreur, et qui le serait demain si on effacer l'ardoise et qu'on lui propose à nouveau de devenir trader. Ce type a fermer des milliers d'usines et à mis des travailleurs dans la misère, les poussant mm au suicide pour certains, certes il n'est pas le seul responsable et la banque doit payer, mais ce n'est pas lui la victime, ce sont les Camarades ouvriers qui ont tout perdu sous la coupe de la spéculation, et cela passe mal dans le monde ouvrier. Pour conclure, il y a la reprise des merdias qui est urgente. on nous entends pas, on passe a l'action et on arrête de subir, et on se contente pas de faire les marchés les jours de pont, mm si c'est important. C'est tout une stratégie à repenser, une ligne de conduite sceller, claire et offensive. Pour le Fhaine cela marche, appuyons nous sur leur stratégie et gardons nos idées, ne nous fourvoyant pas avec les socialistes qui n'en sont pas, le FDG est libre et indépendant et pas seulement que sur les affiches. Voila j'ai oublié plein de trucs mais nous aurons l'occasion d'en débattre rapidement et de repartir au combat, afin d'inverser la tendance. Le monde ouvrier c'est nous qui le représentons pas le parti neo-fasciste de la haine, le parti milicien français. Faut le dire, l'écrire en 4X3, quand on vote au Fhaine, on vote milicien.
Fraternellement
Steph