Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 22:36
La France de Valls :  austérité, inégalités, compétitivité !

Un découpage régional au service des multinationales, des aides accrues aux entreprises et des sacrifices pour les salariés, sans oublier les atta­ques contre la protection sociale et la réduction des services publics : Manuel Valls dessine une France qui va à l’opposé de toutes les aspira­tions des Français.

La France de Valls :  austérité, inégalités, compétitivité !

Le président ne veut décidément rien entendre. La raclée historique infli­gée au Parti socialiste lors des élections municipales (155 villes de plus de 9 000 habitants perdues au profit de la droite et de l’extrême droite) n’aura pas suffi à remettre le chef de l’État ne serait-ce que sur les rails de son programme présidentiel. Dans son discours de politique générale, le Premier ministre, Manuel Valls, que l’Express qualifiait déjà en juin 2012 de « socialiste de droite », a dessiné une France en rupture avec ce qui fonde la gauche et, à certains égards, la République elle-même. En trois points, c’est le programme des libéraux aux postes de commande européens qui constitue sa feuille de route : adaptation des territoires à la concurrence internationale, mise à mal de la protection sociale et réduc­tion des services publics. Fusion des régions, montée en charge des métropoles, structures qui « auront tous les leviers pour aider les entrepri­ses », zéro cotisation sur le SMIC, mesure dénoncée depuis longtemps par les syndicats comme une trappe à bas salaires, et enfin, cure d’austérité inédite, 50 milliards d’économies sur les dépenses publiques. Les Français voulaient en 2012 plus de protection face la mondialisation, plus de contrôle public sur une finance devenue incontrôlable, plus de pouvoir pour contrôler une classe politique en laquelle ils ne croyaient plus. C’est tout le contraire que propose le nouveau gouvernement : moins de démocratie locale, plus d’aides aux entreprises et une accepta­tion de plus en plus assumée du contrôle de la finance sur l’économie. Tout ce qui ne marche pas depuis des décennies va être amplifié.

La France de Valls :  austérité, inégalités, compétitivité !

La manifestation du 12 avril [sans compter celles du 1er Mai, Ndlr] comme la colère de nombreux députés socialistes prouvent que la résistance à cette politique grandit à gauche. Un sursaut nécessaire car si ces projets vont à leur terme, c’est une nou­velle République que connaîtra la France.

 

Une République dont la devise pourrait être :

« Liberté, inégalités, compétitivité ».

 

Tout un programme !

D'abord le 15 mai à Clermont-Fd, puis le 3 juin à Paris pour les retraité-e-s !

D'abord le 15 mai à Clermont-Fd, puis le 3 juin à Paris pour les retraité-e-s !

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Editos
commenter cet article

commentaires