Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 22:59
Le plan Valls « dur avec les faibles »

Le Premier ministre a présenté son plan de 50 milliards d’euros d’économies, à mettre en place pour la dernière moitié du quinquennat. Un plan d’austérité brutal, "dur avec les faibles et faible avec les durs" analyse Thierry Lepaon de la CGT.

Pour le secrétaire national de la CGT, Manuel Valls a annoncé de bien « mauvaises nouvelles ». « Notre bien commun »comme « la santé et les services publics sont remis en cause par ce pacte d'austérité que prépare le gouvernement » explique-t-il. Ainsi le Premier ministre a promis « le gel des salaires des fonctionnaires », et au « même moment il a trouvé 30 milliards d'euros pour les entreprises », dans le cadre du pacte de responsabilité. Le gel des salaires, qui rappelons le n’a pas évolué depuis 2010, n’est pas la seule annonce qui fait dire à Thierry Lepaon que « ce gouvernement est dur avec les faibles et faible avec les durs ».

Le plan Valls « dur avec les faibles »

Globalement, les 50 milliards d'économies porteront à hauteur de 18 milliards pour l’État, 11 milliards pour les collectivités territoriales et 21 pour la protection sociale. Ce plan d’austérité est selon Dartigolles, « plus vite, plus fort », en effet, mais en aucun cas « plus juste ». Marie-Noëlle Lienemann va dans le même sens et juge que les annonces de Manuel Valls allaient être « très défavorables pour le pouvoir d’achat des classes modestes et populaires », estimant qu'on ne pouvait y voir de la « justice sociale ». La sénatrice illustre son propos: « deux milliards de non revalorisation des retraites, c'est moins que ce que va toucher la grande distribution avec le Crédit impôt compétitivité emploi, dont elle n'a pas besoin ». 
Le constat est tout aussi sombre chez Force Ouvrière: « de telles décisions vont pénaliser lourdement, notamment les plus défavorisés, et accroître les inégalités, la précarisation et la pauvreté. Elles font également glisser l’économie française vers la déflation et aggraveront la situation financière de l’assurance chômage. Comme FO l’a affirmé à différentes reprises, l’austérité est triplement suicidaire : socialement, économiquement et démocratiquement. »

Le plan Valls « dur avec les faibles »

Ce « programme de stabilité » des finances publiques du gouvernement sera examiné le 23 avril en Conseil des ministres, puis soumis au vote de l'Assemblée nationale le 30 avril. « Les mesures d'économies trouveront leur traduction dans les textes financiers qui seront présentées avant l'été - projet de loi de finance rectificative, projet de loi de financement de la sécurité social rectificative - puis à l'automne avec la loi de programmation des finances publiques. Elles feront bien sûr l'objet d'un travail très étroit avec la majorité parlementaire et de manière plus large avec le parlement », a conclu Manuels Valls, qui a souhaité rappeler son intention de se plier au diktat des 3% de déficit imposé par Bruxelles dès 2015. 

Le plan Valls « dur avec les faibles »

La nécessité de se mobiliser le 1er et le 15 mai avec les actifs et le 3 juin avec toutes et tous les retraité-e-s de France et de Navarre est-elle encore à démontrer ?

Le plan Valls « dur avec les faibles »

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Politique
commenter cet article

commentaires