Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 23:31

L'éditorial par Michel Guilloux de l'Humanité du Mardi, 15 Avril, 2014

 

Qui est le chef et le chef de quoi ? On est plongé dans un abîme de perplexité à voir la vitesse avec laquelle la langue est contaminée par le vocabulaire de ceux qui n’ont que les chiffres pour boussole, le nombre de zéros en euro de revenu valant étalon définitif de la vérité.

Ainsi à entendre le fondateur de la PME Gag à gogo – dans sa prime jeunesse –, devenu hier le « Monsieur Simplification » (sic) du président de la République, Manuel Valls serait « une sorte de chef de l’entreprise France ». À ces mots, l’on est censé avoir le poil qui se dresse sur les avant-bras comme dans la publicité pour la voiture qui passe à la télé.

Chef, entreprise, France : trouvez l’intrus.

De l’art de la synthèse et de l’empathie !

Mais Thierry Mandon, puisque c’est de lui dont il s’agit, n’est pas de droite, la preuve : il a le cœur du côté du portefeuille. Le même député de l’Essonne pense qu’il faut que la politique gouvernementale « démontre plus d’empathie en direction des Français modestes ».

Pas plus de changements effectifs, non : de l’empathie. On va vous casser un peu plus vos droits sociaux mais on comprend votre douleur quotidienne.

Vraiment ? Il est vrai qu’en ces temps de coupes claires dans tous les budgets, ces mots-là ne coûtent guère qu’à ceux qui doivent les entendre.

Juin 2009 : voyant trop de Blacks, Manuel Valls, maire socialiste et xénophobe, réclame a voix basse plus de Blancos dans sa ville d'Evry

L’amateur de blancs, whites, blancos, devenu hôte de Matignon y est allé de son chemin de Berlin, beaucoup moins pénible, hier comme aujourd’hui, que celui de Damas. Est-ce l’ivresse du discours de comptable de la semaine passée ? Ou celle de l’adoubement par la porte-clefs du libéralisme à ne pas tempérer ? Hormis le couplet obligé sur la croissance qui « revient » et « doit créer de la richesse et de l’emploi », pour satisfaire à « l’attente des peuples européens », voilà que le nouveau premier ministre de François Hollande a défendu le « pacte de confiance » de ce dernier.

Si les mots ont un sens, la formule est la synthèse parfaite d’une réforme de Jean-Marc Ayrault que Manuel Valls a mis en musique et de la tête de gondole du programme du Medef de Pierre Gattaz. Il fallait au moins un remaniement pour ça !

A propos du « fameux » pacte de confiance, nous ne résistons pas au plaisir de partager avec vous cette parodie de « Don Juan » par notre amie « La Parisienne livérée »

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Politique
commenter cet article

commentaires