Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 23:06
« Si l’avortement est un crime, alors la masturbation est un génocide ! »

Difficile d'écrire un article ce soir, veille d'élection municipale, au lendemain d'une réunion publique complètement inutile puisque juste destinée à montrer, une fois de plus les membres d'une liste, déjà présentée dans plusieurs réunions, et surtout pas faite pour répondre aux légitimes questions des électeurs et électrices lempdais-e-s. Alors quand notre camarade que certain-e-s nomment le "vengeur masqué" se fait agresser dans la soirée verbalement et gestuellement pour "oser" faire quelques tags sur les affiches de la peste brune fraîchement apposées sur les panneaux d'information municipale, tags tout à fait innocents, croix gammées noires (il faut bien que la peste brune assume l'idéologie qu'elle défend), croix gammées noires barrées en rouge (pour bien indiquer qui sont ses adversaires, les Rouges).

Dans l'idéologie de la peste brune, il y a aussi le sort réservé aux femmes, et c'est donc ce dont nous allons parler ce soir !

« Si l’avortement est un crime, alors la masturbation est un génocide ! »

Femmes, mouvement d’émancipation en danger

 

« Si l’avortement est un crime, alors la masturbation est un génocide ! » rétorquent, non sans ironie, les mouvements de défense du droit à l’IVG aux réactionnaires en tout genre.

Quarante ans après la loi Veil, qui a fait reconnaître cette liberté fondamentale pour les femmes, l’IVG est menacée, soit directement par des lois qui tentent de la supprimer, comme en Espagne, soit plus insidieusement, par la fermeture des cen­tres qui pratiquent l’avortement, comme en France, ou encore par la mise en débat d’un possible déremboursement de l’acte par la protection sociale, comme en Suisse ou comme l’a suggéré Marine Le Pen, pendant la campagne des présidentielles.

« Si l’avortement est un crime, alors la masturbation est un génocide ! »

Les lobbys anti-IVG ne datent pas d’hier. Mais leur parole est restée  longtemps noyée dans le brouhaha de l’anecdote. Le mouvement d’émancipation des femmes, même lent, même cahotant, allait de l’avant. Il est aujourd’hui en danger, sous les assauts répétés d’une droite qui trahit les valeurs républicaines pour se muer en coalition moraliste. François Fillon, empruntant les mots de Jean-François Copé, invite l’État à « ne pas s’ingérer dans la vie privée » des individus. En voulant épouser les rancœurs des ultras, l’UMP efface les avancées législatives arrachées dans les années 1970 codifiant un droit spécifique appliqué aux femmes. La contestation du droit à l’avortement porte en elle le retour à une conception d’un rôle supposé « naturel » de la femme. La droite va-t-elle, demain, aussi interro­ger l’utilité de la contraception ? Et puis, faudrait-il considérer, au nom du respect de la sphère privée, que l’homme peut tabasser impunément sa femme sans être inquiété ?

« Si l’avortement est un crime, alors la masturbation est un génocide ! »

L’histoire de l’humanité 
s’est construite sur la hiérarchie présupposée que la femme est inférieure à l’homme. Tradi­tions culturelles, dogmes religieux ou constructions politiques ont privé celle-ci, pendant des milliers d’années, du droit de disposer librement de sa vie, de son corps. Les préjugés ont la vie dure. Mais il faut regarder vers l’avenir. On ne dira jamais assez combien chaque droit gagné pour les femmes fait avancer la civilisation toute entière.

La France, pays des droits de l’homme (et de la femme – a tenté Olympe de Gouge en 1791), ne peut pas se laisser aller à la nostalgie d’un ordre patriarcal. Et puis, en ces temps de cataclysme économique, agir pour leur émancipation est une arme anti­crise qui pousse à faire le choix de l’inclu­sion contre l’exclusion.

Ce combat-là rend plus fort pour lutter contre la relégation sociale, celle qui fabri­que les boucs émissaires : les étrangers, les jeunes, les homosexuels, les Roms, les handicapés, les femmes !

Juste pour le fun et parce qu'on peut rêver !

Juste pour le fun et parce qu'on peut rêver !

« Si l’avortement est un crime, alors la masturbation est un génocide ! »

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Editos
commenter cet article

commentaires