Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 19:49

Dimanche aura lieu le premier tour des élections municipales. Les Lempdaises et Lempdais ont le choix entre trois listes : Celle, de sensibilité de gauche, du Maire sortant conseiller général socialiste ; Celle de l’association « Lempdes avenir » constituée de différentes sensibilités de droite et de gauche mais déclarée sans étiquette politique ; Celle du Front national conduite par la responsable départementale à l’organisation du FN.

 

La situation nationale est faite de la poursuite d’une politique au service des grands groupes représentés par le MEDEF, de mesures frappant d’austérité tout le secteur social et le pouvoir d’achat des familles, d’un énorme discrédit de la politique lié aux affaires touchant les institutions jusqu’à l’ancien président de la république.

 

Dans ces conditions le risque est réel de voir une partie importante des électeurs se détourner des urnes ou par colère soutenir les listes présentées comme anti-système du Front National.

 

Des questions essentielles méritent pourtant d’être posée : Sur quels élus pourront compter les salariés et retraités à l’issue de ces élections pour faire face aux politiques d’austérité, sur quels services publics municipaux pourront-ils compter pour recevoir la réponse à leurs besoins et trouver la justice sociale indispensable en ces temps de crise ?

Ne pas se tromper de colère !

Alors pour qui faut-il voter ?

 

Le Front National se présente avec une vitrine repeinte utilisant et détournant le vocabulaire politique commun, Nation, Etat, république, laïcité, mais le fond de commerce reste : un totalitarisme que ces liaisons avec les groupes néo fascistes mettent en évidence. Son logo lui-même est issu du parti néo fasciste italien. Au-delà du discours, le  programme du FN ne met absolument pas en cause les intérêts de la classe capitaliste dominante. La division des populations et la récupération de toutes les rancœurs et colères  reste sa stratégie électorale. Alors ne nous trompons pas de colère, ne nous tirons pas une balle dans le pied en laissant la haine s’installer dans le paysage politique.

 

Et surtout n’oublions pas que toute abstention ou vote blanc  favorisera le pourcentage du FN.  

 

La droite, pour sa part, compte bien profiter de la déception provoquée par les politiques du gouvernement. Là aussi ne nous trompons pas d’adversaire, la droite réclame beaucoup plus d’austérité, de privatisations et bien moins de services publics et de solidarité. Enfin dans sa stratégie électorale, elle reprend une grande partie du discours du Front National afin d’en récupérer les électeurs. A Lempdes il ne s’agit surtout pas d’insulter les candidats de la liste Lempdes Avenir en leur collant une étiquette qu’ils n’acceptent pas, mais il est regrettable de constater que cette liste reprend clairement la proposition des listes de droite de Pont du Château, de Cournon et de bien d’autres endroits, celle de la mise en place de la vidéo protection, disposition coûteuse et largement inefficace, qui revient à s’exonérer de lutter pour une véritable police nationale de proximité.

 

A gauche, les désaccords qui nous opposent à l’orientation du président de la république doivent-ils nous conduire à rejeter des élus de proximité qui tout en soutenant ce gouvernement font preuve, par leurs actes, de leur attachement  à des valeurs de gauche ?

 

Cette question divise au sein du Front de gauche mais ne doit pas mettre en cause l’essentiel de la démarche entreprise, celle de rassembler  toutes les forces qui veulent résister à l’austérité et  construire un avenir meilleur à notre peuple.

 

Alain Cellarier

Ne pas se tromper de colère !

Partager cet article

Repost 0
L'HUMAIN AVANT TOUT Canton de Pont-du-Château - dans Elections
commenter cet article

commentaires