Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 21:48
Désolé, je n'ai pas pu me retenir de partager cette image de l'ami Claude ! Michel Bouchet

Désolé, je n'ai pas pu me retenir de partager cette image de l'ami Claude ! Michel Bouchet

« Un vote de défiances » titrait l’Humanité au soir du 1er tour de ce scrutin municipal. Les résultats sont révélateurs du coup de semonce adressé au pouvoir politique par l’électorat populaire.  Ce mécontentement frappe, hélas sans distinction, ceux qui ont oublié les valeurs de gauche et se sont convertis au libéralisme et ceux qui persistent à défendre les aspirations populaires. Le désenchantement et la colère d’avoir été abusés et méprisés constituent les socles sur lesquels reposent les progrès du Front national. Trop de promesses trahies et d’espoirs déçus à gauche poussent à l’abstention ou au vote antirépublicain. Or  François hollande comme son 1er ministre restent dans le déni des véritables raisons de la gifle à ce 1er tour des municipales.

Il ne suffira donc pas d’en appeler à la discipline républicaine pour faire barrage à l’extrême droite, car l’électorat risque de parler encore plus fort s’il a le sentiment de ne pas être écouté. La solution suppose donc de prendre en compte ce mécontentement et de s’engager dans un changement de cap politique. Changement qui ne saurait se limiter à un remaniement ministériel sans changer d’orientation. Il en va de l’avenir de la gauche en France mais surtout de l’avenir du pays. Comment en effet combattre les méfaits du capitalisme si le peuple de gauche ne se rassemble pas sur un cap progressiste, sur l’horizon d’une république renouvelée mariant les revendications concrètes et l’ambition de véritables transformations ? Pour cela il faut avoir le courage de s’en prendre à la domination du capital qui, dans la crise, poursuit l’accumulation d’énormes profits et impose l’austérité aux peuples.

Ne pas attendre d’autres débâcles !

Ils sont pourtant très nombreux ces femmes et hommes, ces militants, jeunes et moins jeunes, qui ont une vision de gauche et fraternelle de l’avenir à construire. Ils peuvent d’ores et déjà se rassembler, sans se renier, et travailler dans leur diversité pour ouvrir une voie nouvelle car il y urgence. Urgence sociale pour tous ceux qui souffrent et ne peuvent plus faire face aux dépenses quotidiennes, urgence politique face au retour d’une droite encore plus libérale et d’un Front national masqué et décomplexé. Dans une Europe où dominent la loi du dividende maximal et celle des concurrences entre les peuples, les élections européennes de mai pourraient voir la peste brune envahir tout le paysage. Alors n’attendons pas de prochaines débâcles électorales !

Partager cet article

Repost 0
Alain Cellarier - dans Elections
commenter cet article

commentaires